[RAPPORT] Kotei de Avril 3&4 Avril 2010 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RAPPORT] Kotei de Avril 3&4 Avril 2010 !

Message par Moto Joe le Mar 6 Avr 2010 - 14:41

Salut,

Un petit rapport du tournoi, ça commence par beaucoup de lignes pour quelques heures de réflexion.
Le tournoi principal a occupé le samedi après-midi avec 7 rondes, disons 6 et demie (la dernière a duré au moins 4 minute 30 le temps de mélanger les tas de cartes après s'être assis!).
Un side Legacy presque parfait...on aurait pu en faire deux juste pour voir : là ça aurait été parfait!

Suite à une petite remonté temporelle, nous voici...Le mercredi, l'autorisation d'utiliser le Logo des 15 years of L5R tombe, le deck à Thème n'est pas prêt : c'est bon la pression monte donc il y a une chance de transformer ce Kotei en bon weekend. Le vendredi soir, la bannière est imprimée, il ne reste qu'à jouer avec du fil et une aiguille pour finaliser la version de base. Une Version Expérimentée est déjà prévue pour le prochain tournoi - il ne reste qu'à trouver le dernier logo !!

Il faut donc se préparer un peu le(s) side(s) Legacy vu qu'il est quasiment 3 heures du mat'. Le départ du train pour Lille partant d'une gare à quelques 40 minutes de chez moi est prévu à 10h58 ; je suis super large ! Après quelques réflexions supplémentaires, il est bien 5h et l'idée initiale est mise à la poubelle...je le ferai plus tard mais pas pour ce tournoi-là. Je me rabats sur un deck opérationnel testé durant une seule soirée mais qui a montré un ratio de réussite inégalé par rapport à toutes mes autres idées. Horreur : Gempukku ne fait pas partie de la poignée (bon des quelques petites poignées) de cartes qui jonchent mon parquet ou se prélassent encore dans quelques boîtes cartonnées et sur une étagère ou deux. Bref, sans Gempukku : pas de victoire possible donc pas de deck vu que je ne suis pas parti pour jouer avec de moches bouts papier gribouillés façon Médecin (je n'ai rien contre eux mais sais bien que je n'écris pas bien mieux) à la place de ces cartes! La troisième piste de Radio Cortex vol 1 me donne la solution :

Combat d'regards, j'le sentais pas,
Elle est bien belle ta combo,
mais dans à la benne ce sera plus beau,
Sans Gempukku tu peux remballer,
Pour jouer Moines il faudra repasser.
T'as toujours un Scorpion honneur,
tu vas pas encore gâcher un quart d'heure,
Récupère tout d'abord Hantei,
Chope Bayushi et puis Shinsei,
Fin de partie : Victoire Tour 2 n'est pas toujours nécessaire,
Moi, je me suis dit : lâche l'affaire !


Bref, je me rabats sur la version ++ du deck Kyuden Bayushi jouée au Kotei de Paris. Il est 6h30 quand je craque pour monter un deck Crabe histoire d'avoir deux decks Legacy donc un à préter si besoin! De 7h30 à 9h, c'est repos dans les bras de Morphée.

Arrivé à la Gare, le train m'a attendu : j'étais même un peu en avance. Je retrouve Dominique. Nos decks à Thème sont prêts, son costume occupe presque tout son sac. Il a pas mal balisé Gare du Nord en croisant les contrôleurs du métro, un équipe de police, les militaires Vigipirate, et enfin une deuxième équipe de police...alors que ses Katana et Wakisashi - même recouverts d'un sac en plastique - dépassaient allègrement de son sac à dos! Maintenant, nous sommes dans le train et celui-ci a le bon goût de démarrer. On cause un peu de cartes et stratégie quand au choix du deck Legacy qu'il pourrait jouer vu qu'Alexandre lui a prêté deux bêtes de concours. On arrive à Lille, il ne pleut pas - c'est bien le seul moment du weekend alors je le note. Une fois sortis du train : nous profitons de la lumière et faisons quelques pas dehors. On part valider la réservation de l'hôtel puis on continue jusqu'à la salle de tournoi. Une fois n'est pas coutume, comme de bons joueurs de cartes dans une "Convention Ludique" : on se retrouve parqués à l'extérieur comme des parias. Des années que ça dure, mais l'espoir que ça change ne me quitte jamais avant d'arriver dans un nouveau (pour moi) lieu!

Inscription, distribution des histoires pour les decks à thème, on revoit plein de gens : c'est super! J'aperçois une personne isolée et désœuvrée derrière une table ressemblant à une buvette : non les sandwichs sont en cours de préparation, on ne les a pas encore : Rien de grave, je repasserai! Le flux des 102 joueurs se calme sur la table des inscriptions, je m'y présente à nouveau. Hop, les deux bannières stockées dans mon sac sont accrochées derrière la table d'arbitrage bien en vue de tout le monde!

Les 7 rondes commencent.
En vrac, je fais deux victoires pendant les 5 premières.
Un joueur Mantis qui ne voit pas le jour, j'ai tous mes suivants en main de départ (donc de la force) et pioche mes Sneack Attack et actions de Kill à chaque tour. Il ne voit rien et je marque ma première victoire. On refait une partie : je ne vois pas l'aube puis vais rapporter le résultat initial à la table d'arbitrage.
Un joueur Spider - jouant la forteresse à 7 de Force de Province, c'est un traitre très sympathique mais un traitre quand même. Il jouait Licorne avant! J'avais déjà repéré ce dissident au Kotei de Paris, mais n'avais pas eu la chance de jouer avec lui quand il portait les couleurs des Dragons. Cette fois-ci, il ne voit pas la fin de la nuit. Je sors Utaku Toshie au premier tour. Au second, j'attaque avec Riding the Harmony (j'ai Determined Force et A Height of courage en main). Je sors deux Stables. Tour Trois, j'offre un Fubatsu No-Dashi à Toshie et casse une seconde province. Ensuite ça s'emballe, toutes les stars font leur apparition. L'attaque finale est une boucherie : j'arrive avec pratiquement 60 de force au moment où je fais tomber ma Sneak Attack alors que la résolution de la bataille ne se souviendra que d'une armée à quelques 20 points de forces sachant que deux Riding the Harmony à 5 sont actifs à ce moment-là. Deadly ground, ça manque quand même !
6ième ronde : un match fratricide contre Florent alias Kyusuken...au moins il annonce forcément une victoire pour la Licorne...
Il fait une mauvaise sortie mais tente de me blitzer et y arrive avec succès. On finit la partie, j'ai 1 province, il en a deux. J'attaque alors qu'il n'a qu'un défenseur. J'ai un boost de force de trop pour lui...je casse tout. On ne fait pas de revanche car le format Celestial nous a suffit pour la journée. Je sors le deck Crabe monté le matin même, il sort ses duelists Toturi's Army. Les premières parties Legacy du weekend sont (enfin!) lancées. Il gagne la première, je prends la seconde. Je fais un erreur sur la troisième où il arrive difficilement à passer à 40 d'honneur alors qu'il vient de mettre en jeu de mettre en jeu la région qui m'empêche d'attaquer sa province s'il en a encore au moins une autre...il lui en reste deux justement. La 7ième ronde du tournoi principal a commencé depuis au moins 15 minutes (il en reste donc que 30 pour la jouer!). Je la perds face au courroux du Champion du Clan du Crabe Hida Kuon en 5 tours - encore plus rapide qu'en Legacy -, c'est de ma faute : j'ai merdé face à Florent et le boss n'est pas content...je ne vois vraiment pas d'autre explication !!

Je finis donc à 3/4.
Le bottom Licorne finit aussi à 3/4 mais ce n'est pas moi...Renaud, tu fais 7/0 à un Kotei Lyonnais, tu fais vraiment n'importe quoi quand tu joues ailleurs. Je t'attends de pieds fermes en Novembre !! (Allez, j'arrête la pub à peine dissimulée).

Pour le Legacy, les recrues se dégonflent une à une donc on ne jouera pas le samedi soir. Dominique termine quelques paperasses et on va manger. C'était pas mal même très bien en fait ; une bonne assiette gentiment servie à minuit après une marche TRES humide !! Oui, pour les sandwichs, finalement ce n'était pas possible de les avoir...un changement de plan en cours de route peut-être...

Le samedi, Yoda s'acharne avec réussite à bouffer à tous les râteliers. Il enchaîne les rondes du Tournoi Celestial 40/40 et le Legacy à raison d'une ronde de Legacy quasiment entre chaque ronde Celestial. Il est trop rapide ce gars-là!
Pour ma part, je fais un résultat mitigé.
La plus belle partie est contre Dimdoom...Hantei est rentré 3 fois en jeu depuis mes provinces - cette saleté de pirate l'a exécuté à trois reprises! Mon Grove of the Five Master est rentré deux fois car il a explosé une fois sans raison apparente !
Mon deck ne peut rien faire face à Aramasu's Pride à cause de Yoritomo Tokaro car je n'ai pas plus d'un perso sur la table en même temps : tant pis!

Au final, je ramasse la troisième place du Deck à Thème qui se trouve dans les deux posts suivants. Il s'intitule :
"Faut-il alors chercher sa destinée dans le ciel ?"
Il pourrait être sous-titré : "Seigneur Lune dévora ses Enfants voyant en eux sa future destruction..."

Le résultat est là : 1 point de plus pour la Licorne !!

Bye..........................Rémi.


Dernière édition par Moto Joe le Ven 9 Avr 2010 - 23:42, édité 5 fois
avatar
Moto Joe

Messages : 55
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 33
Localisation : 200 mètres de Paris - Je ne suis pas Parisien !

http://www.facebook.com/event.php?eid=130964366925680&ref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RAPPORT] Kotei de Avril 3&4 Avril 2010 !

Message par Moto Joe le Mar 6 Avr 2010 - 14:42

"Seigneur Lune dévora ses Enfants voyant en eux sa future destruction, faut-il alors chercher sa destinée dans le ciel ?"



Le cadeau des Kamis annonce son arrivée à haute et intelligible voix, je me précipite sous la tente pour admirer ce bout de paradis céleste dont la magnificence me fige.

Je me retrouve au pied d’un arbre. Le tronc est énorme. Entre ses écorces épaisses comme un mon bras, je crois distinguer une ouverture. J’arrive alors sur un escalier. Un rayon lumineux venu d’au dessus me caresse les paupières, je commence mon ascension et change encore d’univers.

Je vois, je vois, je vois...mon épouse sur les plaines Senseki épargnées par les ravages de la guerre. Elle n’est pas seule. Au milieu des prés jouent deux petites filles toutes jeunes et mignonnes. Elles s’entendent à merveille. Les parents de notre jeune voisine nous confient régulièrement leur petite crevette héroïque. Cet après-midi elle observe un papillon, assise à côté de la plus belle des princesses que les Terres de Rokugan puissent porter. Les yeux de son Altesse lui viennent de sa mère. Ils sont immenses et profonds, toujours sur le qui-vive, d'un noir hypnotique. A chaque instant, nous sommes stupéfaits par les effets théâtraux qu'elle combine à l'infini sans effort alors qu'ils ont demandé des années de travail aux acteurs Kabuki les plus réputés. Elle ne marche pas encore, mais demande déjà à monter sur son cheval à bascule quasiment chaque jour. C’est un talisman qui la protège contre Toshigoku, ainsi, quand le temps sera venu, elle ne risquera pas sa vie dans des batailles vides de sens.

Je m’approche d’un pas…
…et progresse lentement et arrive sur un palier. Je comprends que je suis dans la branche principale de l’arbre apercevant l’espace d’un instant la gentille crevette à l’intersection de trois autres branches plus petites alors que je retrouve ma protégée via l’axe principal.

Comme notre Reine a grandi. Les voisins ont déménagé emmenant avec eux la turbulente Toshie vers d’autres villes. Peut-être est-elle déjà entrée dans une école ? Peut-être accompagne-t-elle désormais ses parents sur les caravanes marchandes à la recherche des denrées les plus rares ou précieuses ? Pire, peut-être est-elle devenue otage pour la gloire de notre clan ? Moi vivant, jamais mon enfant ne subira un tel sort ; je pourrais donner ma vie pour le Clan cependant il faudrait alors la demander à sa nouvelle propriétaire : ma fille.

Un pas de plus…
…la branche s’allonge et s’affine. Je poursuis pensant qu’une destinée va m’être révélée.[/]

Mais voici qu’elle intègre une école. Les élèves Utaku lui offrent l’accueille qu’elle mérite. Même si cela fait plusieurs mois que nous avons pris contact avec son Sensei la séparation est des plus déchirantes.
La voilà au milieu de ses camarades…Comment ? Je dois avoir mal compris même si c’est vrai en quelque sorte. Elles l’appellent Kioko. Depuis sa naissance, elle respire la joie et son rire est cristallin !
Quatre saisons ont passé, maintenant elles l’appellent Yanai. Je suis vraiment étonné. Elle a tellement changé que j’ai failli ne pas la reconnaître. J’aurais dû me fier à mon instinct paternel. Elle est resplendissante et sa bonté semble couler le long de ses doigts pour atteindre chaque personne qu’elle croise. Ses yeux brillent puis se mouillent de larmes de joie telle la rosée du matin.
Les larmes se sont changées en pluie pour former des fleuves alimenter les lacs et se jeter dans les océans. Toute la nature à travers les Kamis des forêts lui offre les plus belles fleurs dont elle couvre ses cheveux noirs et brillants. Je ne suis plus étonné : elle répond lorsqu’on l’a hèle Hana.
Voici ses traits de jeune fille qui s’affinent. Les lueurs enfantines n’ont pas quitté ses grands yeux mais d'autres se disputent ses pupilles. Son intelligence est souvent sollicitée par ses amies qui la nomment désormais Anhui. Elle comprend qu’il lui faut organiser son temps et en garder pour elle.
Nouvelle année, nouveaux changements. Elle devient imprévisible mais garde toujours à l’esprit les valeurs apprises les mois précédants. Elle continue d’aider qui le lui demande mais certaines personnes ont du mal à la trouver. Elle est partout et nulle part à la fois. Je la retrouve, elle reste ma fille tout de même ! bien qu’il m’ait fallu enquêter sur une jeune fille dénommée Tayoi.

Un dernier pas…
[I] …je dois progresser accroupi car la branche s’est bien rétrécie, j’aperçois au loin une intersection. La branche principale va se ramifier. Pour le moment, je sens la présence d’une personne qui m’est très chère. Elle accapare toute mon attention.


La voici, magnifique demoiselle. Effectivement ses traits se sont affirmés, mais son regard restera à jamais, pour moi, celui de la petite fille dont les yeux grands ouverts tentant de suivre le battement d’ailes des papillons multicolores. Mais déjà sa mère s’empresse de lui trouver de nouveaux habits, des vêtements de son âge. Vite, au marché, non il lui faudra quelque chose de mieux, toujours mieux. Un vendeur itinérant bien connu, il vient d’arriver en ville, il ne faut pas perdre une minute.
« Oui, oui, j’ai ce qu’il vous faut…Juste…Juste…Laissez-moi reprendre mon souffle…Je…Je vous montre les kimonos les plus soyeux, aux couleurs les plus vives, les coutures les plus soignées. »
En fait, elle n’en avait pas besoin car un chariot débordant l’accompagne. Il regorge de pièces de tissus, de fils et d’ensembles cousus avec goût et le plus grand soin. Passé cette première surprise, je me rends compte qu’elle n’est pas seule. Je me suis approché de sa mère qui semble m'ignorer. Notre fille aurait-elle gagné un grade d'Officier ? Il est de renommée universelle que Moto Kang-Sama recrutait de très jeunes soldats pour les Légions du Clan et qu’une missive écrite de la main du Khan lui-même lui demandait d’aller à la rencontre des bushis les plus jeunes et prometteurs ; comme elle. En fait, ces jeunes gens ne forment pas un bataillon, pas au sens militaire du terme en tout cas. Ils se comportent davantage comme une cour. Certains garçons tentent de ralentir sa marche en enchaînant de grands discours et de surprenantes acrobaties sans abîmer les bouquets de fleurs débordent de leurs mains ; ce ne sont que des assauts désespérés qu’elle ignore avec application. Je suis si fier ! Tout à coup, elle s’immobilise. Un jeune homme s’est approché d’elle sans prévenir. Il lui propose les rênes d’une puissante monture semblable à celle qui l’accompagne. Il n’a pas le temps de mettre un pied à l’étrier qu’elle s’est élancée vers nous et embrasse déjà sa mère alors que les Kamis de la brise continuent d’agiter les mèches de sa chevelure respirant l’harmonie et la paix. Sans quitter les bras maternels elle écarte ses doigts délicats pour essuyer une de mes larmes. Comme pour nous rassurer, elle précise : « Ils s’accrochent, ce sont des boulets ».
Le prestige de la voie des Utaku ne lui plaît plus. Elle a profité d’une visite dans un temple pour méditer sur les légendes liées au Shugo Seido. Changer, changer de cible, changer de voie pour finalement se trouver. Mais qu’y aurait-il de mieux qu'être un modèle de vertu au sein des Utaku pour elle, de mieux pour le clan, de mieux pour l’Empire ? Serait-elle tombée sous le charme du mythe de Tamago ? Non, ce n’est qu’un Ronin se défend-elle. Je me rassure, ce cauchemar est étouffé dans l’œuf ! Plus le temps d’y penser, elle est déjà repartie.

…l’intersection se rapproche, des branchettes encore plus étroites se séparent de la voie principale mais une voix claire au timbre reconnaissable entre mille chatouille mes oreilles. Je fais une nouvelle halte sur la route de la destinée.

Un ordre nouveau s’est installé. Elle est inaccessible, ne répond plus quand nous l’appelons sa mère et moi. Nous restons sur nos gardes, elle est encore si jeune et aimable. Nous devons être ses alliés pour la guerre qui se prépare dans son cœur même si elle semble encore en ignorer les premiers signes. Elle n’en fait qu’à sa tête. Tout à coup elle vous dit Bonsoir et à demain. Va-t-elle retrouver le chemin de la tente familiale au milieu du vaste campement ? Je ranime le feu. Va-t-elle faire une mauvaise rencontre ? Accepterait-elle à son insu un cadeau maudit ? Pire, pourrait-elle servir d’occupation à ces bêtes hideuses, vertes, sales dont de nombreux récit leur attribuent un chef nommé Pokku ?

Je me rends compte que ma paupière gauche était fermée et me décide à l’ouvrir.
…l’intersection est devant moi. Pas d’échappatoire, un choix s’impose. Deux branchettes démarrent ici même. Je me penche à l’orée de la première pour observer. Il me faudrait ramper pour m’y glisser. J’ai promis, à sa mère il y a déjà longtemps, d’être plus respectueux des kimonos offerts pas notre Daimyo.

Nous la retrouvons couvertes d’inscriptions Jaunes et Vertes. Elle à la tête d’un groupe, encore une fois, mais pas le même. Cette fois-ci, ce sont des habitants des campagnes voisines qui scandent avec elle des messages de révoltes. Elle les représente, exige réparation pour éviter qu’un désir de vengeance ne déclenche une émeute. Sans m’en rendre compte je scrute la foule à la recherche d’un bonhomme vert ou d’un jeune homme louche ; heureusement sans succès. Est-ce l’histoire de notre Clan ou bien la renommée du Clan montagnard voisin dans ce genre d’affaire qui lui a fait prendre les armes ?

Ma paupière droite était fermée elle aussi, si je l’ouvre ce sera parfait.
…je sens une forte volonté venant de l’autre branchette. Ce couloir est plus large, pour m’imprégner de son atmosphère j’y glisse une sandale sans même accrocher le bas de mes vêtements. Cet exploit me fait sourire un instant.

Tôt le matin, elle s’entretient avec l’armurier du village. Elle argumente fermement, ne fait aucune concession. Ses yeux et la gentillesse qui se dégage de tout son être devraient faire le reste. Plus tard, je la retrouve, elle est avec sa mère. Toutes deux partagent un thé et ce visage fin illuminé d’un sourire radieux qui n’en finira jamais de m’attendrir. Après m’avoir aperçu, elles échangent rapidement des regards complices mal dissimulés. La générosité envers son enfant est sans limite. Mais de toute façon, soyons réalistes au moins une fois dans ce dédale de destinées possibles qui s'entrecroisent ! Que faire devant la force et la détermination sans faille d’une mère et de sa propre fille ? Je ne pose aucune question.
Et puis, il faut de bons outils pour construire de beaux édifices. N’est-ce pas Notre Khan Moto Chen-Sama, dont le prénom choisi par ses parents annonçait dès ses premiers rires que son pouvoir serait un jour aussi étendu que les Terres d’un grand Clan, qui disait : « La Licorne deviendra plus grande qu’elle ne l’a jamais été ».

Un battement de ses longs cils et voici le Shogun qui vient faire son marché. Il est à la recherche de nouvelles recrues pour l’Empire. Mais où est-elle ? Bien sûr, j’ai pu l’attendre neuf mois consécutifs une fois dans ma vie, mais je suis à cet instant extrêmement impatient de voir si elle jettera ou non son dévolu sur l’un des guerriers d’élite si lourdement équipé qui se présentent un à un devant l’Envoyé Impérial.
« Certaines erreurs sont inexcusables ! »
Elle est là, enfin sa voix harmonieuse a révélé sa présence. Sa tête émerge soudainement d’une tente d’où filtrent les parfums raffinés d’une cuisine bien différente des cantines militaires que j’ai fréquentées. Je savais qu’elle avait bon goût et j’en ai la preuve une fois de plus. Je croise alors son regard. Il n’est plus illuminé. Je me convaincs que cet état de doute n'est que temporaire. Ses yeux grands ouverts scrutent chaque parcelle de son environnement. En croisant à nouveau les miens, ils me supplient de leur fournir une réponse : « Pourquoi ? Mais pourquoi lui ? Pourquoi ne s’accroche-t-il pas, ne serait-il pas un battant ? ». Je remarque le No-Dashi négocié quelques temps plus tôt grâce aux économies familiales qu’elle fixe solidement sur son dos avant de prendre place dans la file des candidats. Les réactions ne se font pas attendre…
« Elle a raison, le bushido comporte sept vertus qu’il est nécessaire de connaître et d’appliquer en toute circonstance »
…Comme souvent, la foule ne comprend rien et les remarques plus ou moins judicieuses continuent de fuser à tort et à travers…
« Qu’on soit un grand guerrier ou un prêtre des plus sages la courtoisie devrait être la première des vertus à suivre. La Matsu a raison ! »
C’est le coup de sabot qui sonne la charge de cavalerie. Une fois donné, nul ne peut arrêter les armées du Grand Khan. Je ne peux pas laisser passer cette insulte. « Non, ce n’est pas une Matsu, c’est ma fille !!! » frappant lourdement le sol de mon pied droit pour ponctuer cet éclat de voix.

Tout devient flou, je me sens transporté et revois chacune des scènes précédentes en sens inverse. Il est dit qu’il ne faut jamais intervenir pendant une vision sinon elle prend fin brutalement, je ne pourrai plus m’amuser de cette légende populaire. Aurais-je dû me taire ou bien ai-je trop tardé à revenir dans mon monde ? Combien de temps ce voyage a-t-il duré ? Je ne saurai donc pas ce qui attend ma fille. Pour des raisons que j’ignore, Benika et Taiko ne me semblent pas être de bons prénoms pour elle. Ces raisons, je m’en moque, tout ce qui m’importe est de la retrouver dans le Ningen-do. Les voies des Kamis sont impénétrables. Ils peuvent nous guider mais ne donnent jamais d’explication.

Explosion de joie, de grands feux d'artifice pétaradent sur tout le campement. Contrairement aux autres Clans majeurs, nous, descendants de la Ki-Rin, savons qu’il est nécessaire d’annoncer les grandes nouvelles pour remercier les Kamis.
«
- Une ravissante petite fille, annonce un shugenja incapable de cacher son émoi.
- Ko, répond sa mère.
- Hana, répond son père.
- Kohana, murmurent ses parents.
»
Les kamis flamboyants appelés par les maîtres artificiers se parent soudainement de leurs plus jolies couleurs et de nouveaux reflets lumineux encore plus fantastiques inondent le ciel nocturne des provinces Senseki.



Rémi CAVAILLÉ, pour le Clan de la Licorne.
La deck-liste annotée jouée au Kotei de Lille est à ci-dessous.


Dernière édition par Moto Joe le Ven 9 Avr 2010 - 22:53, édité 3 fois
avatar
Moto Joe

Messages : 55
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 33
Localisation : 200 mètres de Paris - Je ne suis pas Parisien !

http://www.facebook.com/event.php?eid=130964366925680&ref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RAPPORT] Kotei de Avril 3&4 Avril 2010 !

Message par Moto Joe le Ven 9 Avr 2010 - 22:55

Rémi CAVAILLÉ : Deck à Thème pour le clan de la Licorne !
"Seigneur Lune dévora ses Enfants voyant en eux sa future destruction, faut-il alors chercher sa destinée dans le ciel ?"


Stronghold : Utaku Plains
(Un grand honneur d’être parent)

Dynasty : 41
Les petites filles, trois destinées possibles…
3 Utaku Kohana (La petite fille)
3 Utaku Toshie (La copine de la petite fille)

Les étudiantes Utaku ne sont qu’une facette
1 Utaku Kioko - traduction possible : Enfant joyeux (Elève de l’école Utaku Année 1)
1 Utaku Yanai - traduction possible : Femme resplendissante) (Elève de l’école Utaku Année 2)
1 Utaku Hana - traduction possible : fleur (Elève de l’école Utaku Année 3)
1 Utaku Anhui - traduction possible : femme brillante et intelligente (Elève de l’école Utaku Année 4)
1 Utaku Tayoi - La carte, action de bataille de déplacement (Elève de l’école Utaku Année 5)

Les Persos XP représentent les destinées abouties (Chaque petite fille dispose de sa propre destinée)
1 Utaku Kohana XP - Version XP de la carte de la petite fille suivant l’école Utaku (La petite fille devenue grande, possibilité 1)
1 Kitsuki Taiko XP - Carte : Magistrat et Dragon (La petite fille devenue grande, possibilité 2)
http://www.l5rsearch.com/images/cards/5068_137477646112_29485536112_3514100_3311734_n.jpg
1 Matsu Benika XP2 - Famille Matsu matriarcale, l’illustration contient un No-Dashi (La petite fille devenue grande, possibilité 3)
http://www.l5rsearch.com/images/cards/matsubenikaxp2.jpg
On ignore l’origine des autres personnages
1 Moto Chen XP3 - traduction possible : idée de grand espace et de puissance (Le Khan)
1 Moto Jin Sahn XP (Le Shogun)
1 Moto Kang XP (Un chef d’armée du Khan)
1 Tamago XP2 - traduction possible : oeuf (Un Ronin reste un Ronin)
1 Pokku XP - il a eu des enfants mais nous ne voulons pas savoir (La perversion est présente à chaque coin de rue)
http://www.l5rsearch.com/images/cards/5068_137477751112_29485536112_3514119_6867700_n.jpg
...les enfants de Pokku n'étaient pas dans le deck : http://www.l5rsearch.com/images/cards/4954_131179251112_29485536112_3393241_1026397_n.jpg

3 Senseki Province (Le beau pays natal de la petite fille)
1 The New Order (La petite fille est devenue adolescente)
1 Wartime Ally (Il faut protéger l’ingénue adolescente)
1 Generosity (Elle doit être sans limite pour nos enfants)
1 Celestial Vision (Un cri d’enfant, un cadeau des Kamis)
1 Traveling Peddler (Vite, il faut de beaux vêtements)
1 Shugo Seido (Une voie, deux voies, trois voies, on change)
3 Imperial Artificer (Un heureux événement nécessite une grande fête)
3 Stables
3 Clan Estate
3 Border Village
1 Counting House

Fate : 41
1 Insight (Je vois, je vois, je vois…j’espère)
1 Courtesy (Certaines erreurs sont inexcusables)
1 Beloved of the Clan (La plus belle petite fille du monde)
1 A warrior’s Patience (Savoir attendre 9 mois est une marque de courage)
3 Riding in Harmony (Chevaucher et sentir la douce brise sur son visage)
3 The Height of Courage (Rester ferme, aucune concession)
3 Laying in Wait (L’adolescence, premières nuits pleines de crainte pour ses parent, être prêt si elle ne rentre pas seule) http://www.l5rsearch.com/images/cards/Laying-in-Wait.aspx
3 Desperate Rush (Tous les jeunes hommes à ses pieds, désespérés)
2 Kami Unleashed (Fête, les Kamis offrent le plus beau spectacle)
2 Peasant Vengeance (Adolescence, adhésion à toutes les causes)
2 Final Duty (Tout pour sa fille, rien ne passera avant)
2 Determined Force (Fine équipe Mère & Fille, mais pourquoi lutter ?)
3 The Eighth Legion (Le shogun recrute)
2 Junghar Legion (Les armées du Khan recrutent)
3 Utaku Elite Guard (Une bonne place pour une belle héroïne)
1 Heavy Elite (Un bon parti pour la descendance)
1 Talisman of Toshigoku (Qu’y a-t-il de mieux qu'un cheval à bascule pour un enfant ?)
http://www.l5rsearch.com/images/cards/talismanoftoshugoku.jpg
1 Hand of the Obsidian Dragon (Un joli bijou, oui un gros même… (rires diaboliques))
1 Fubatsu No-Dashi - Celui d’une Matsu? (Un bon outil, un bel avenir)
3 Sneak Attack
2 Low Stance
avatar
Moto Joe

Messages : 55
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 33
Localisation : 200 mètres de Paris - Je ne suis pas Parisien !

http://www.facebook.com/event.php?eid=130964366925680&ref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RAPPORT] Kotei de Avril 3&4 Avril 2010 !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum